Archives

La Pensée du Tremblement

OUVERTURE :
Du mercredi au samedi de 13h à 19h,
dimanche de 13h à 18h.
ENSAPC YGREC
82, Avenue Denfert-Rochereau
Les Grands Voisins
Ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul
Bâtiment Lelong
75 014 Paris

ACCÈS
M°4/6 Denfert-Rochereau
RER B Port Royal ou Denfert-Rochereau
Bus 38 et N1 : Arrêt Saint-Vincent-de-Paul
Vélib : Station 14111 – 18 rue Cassani



conception graphique de l'affiche : guibertcazin.com
conception graphique de l'affiche : guibertcazin.com

Exposition
La pensée du tremblement

Du 15 septembre au 5 octobre  2017, du mercredi au dimanche, 13h – 19h

Vernissage le 14 septembre à partir de 18h

La pensée du tremblement surgit de partout […] Elle nous préserve des pensées de système et des systèmes de pensée. Elle ne suppose pas la peur ou l’irrésolu, elle s’étend infiniment comme un oiseau innumérable, les ailes semées du sel noir de la terre. Elle nous réassemble dans l’absolue diversité, en un tourbillon de rencontres. Utopie qui jamais ne se fixe et qui ouvre demain, comme un soleil et un fruit partagés.

Édouard Glissant, La Cohée du Lamentin. Poétique V, Gallimard, 2005.

 

En prenant pour point de départ la pensée d’Édouard Glissant, Diamètre a voulu réfléchir à un demain possible. Aux idéologies et aux systèmes, le philosophe et poète oppose une pensée archipélique, fondée sur la découverte, l’interférence et un désordre créateur. Contre toute forme d’uniformisation ou d’assimilation, le modèle de relation glissantien est producteur de situations instables, inquiétantes car hybrides, mais profondément fertiles.

C’est dans ce chaos du « Tout-Monde » que le projet s’inscrit; un monde qui ne serait plus régi par de grands mouvements hégémoniques mais par des secousses successives à l’échelle d’un territoire, la fin des utopies globalisantes au profit d’utopies ouvertes et changeantes. « Agis dans ton lieu, pense avec le monde », comme le dit la maxime du penseur créole.

Conçue pour les Grands Voisins entre deux îles – les galeries Jeune Création et ENSAPC YGREC – l’exposition se veut le reflet d’une génération d’artistes pour qui l’identité est nécessairement transitoire et les corps diasporiques.  Aussi fluide que l’eau qui nous compose, « la pensée du tremblement » est une exposition où les cimaises bougent et ondulent, où les œuvres se jouent d’équilibres précaires, parfois suspendues dans les airs telles des specific objects affectés.

Détournant les tropes tropicaux ou réinventant un langage collectif, c’est un univers polyphonique qui est offert, accompagné d’un espace de lecture où les mots viennent se mêler à la chair.

avec:

Minia Biabiany, Gaëlle Choisne, Élise Courcol-Rozès, Julien Creuzet, Alice Didier Champagne, Kenny Dunkan, Rémi Duprat, Marco Godoy, Tarek Lakhrissi / Aurèle Nourisson, Hugo Livet, Violaine Lochu, Julie Luzoir, Paul Maheke, Basir Mahmood, Marie-Claire Manlanbien, Nefeli Papadimouli, Sandrine & David, Giuditta Vendrame, Yao Qingmei

 

L’ exposition est présentée également à la galerie Jeune Création (Grands Voisins, 74 avenue Denfert Rochereau)

L’ exposition bénéficie du soutien de l’ADAGP et de la copie privée, du Fonds de dotation Thibault Poutrel, du Fonds de dotation Buchet-Ponsoye, du Crous Paris, de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, de l’École du Louvre et de l’Institut du Tout-Monde.

Programmation :

Mercredi 20 septembre

atelier de Violaine Lochu avec les résidents du Tremplin

Vendredi 29 septembre

soirée poétique en partenariat avec l’Institut du Tout-Monde à l’amphithéâtre des Grands Voisins

Diamètre

50, rue des Tournelles

75003 Paris

info@diametre.org

http://diametre.org