FEdERICO NICOLAO

Philosophie

Pensionnaire de la villa Médicis en littérature (2005 et 2006), il a été directeur de programme au Musée d’art Moderne de la ville de paris (2004) ainsi qu’au Musée picasso d’Antibes (2005) et a collaboré en tant que commissaire d’exposition, intervenant ou animateur de débats avec de nombreuses institutions internationales: l’ECAL de Lausanne, l’Akademie Schloss Solitude de Stuttgart, le CCA de Kytakyushu au Japon, le Centre International d’Art et du Paysage de Vassivière, le Musée national Marc Chagall de Nice. Il est l’auteur de nombreux essais sur les arts et la littérature.

Parmi ses dernières parutions

Nicolas de Staël, lumières du nord, lumières du sud(Gallimard, Paris 2014),
Staël la figure à nu (Hazan, Paris 2014)
Koo Jeong-A (D.I.A. Foundation, New York 2012),
Giuseppe Penone (ENSBA, Paris 2009),
La figure dans l’art (Bordeaux, William Blake & Co. 2008),
Gilles Aillaud (Paris, Hazan, 2007)
Nicolas de Staël, un automne, un hiver(Paris, Hazan, 2006) et Celia Misteriosa, un ouvrage pour le moment en trois volumes conçu avec les artistes Koo Jeong-A, Laura Erber et Jean Sabrier (Rome, Villa Médicis 2007-2010)
Il a fondé et dirige la revue «Chorus una costellazione».

Il traduit de nombreux auteurs en italien (Jean-Christophe Bailly, Edmond Jabès, Alain de Libera, Gherasim Luca, Philippe Lacoue-Labarthe, Roger Laporte, Michel Leiris, Tomas Maia, Jean-Luc Nancy, Jean-Marie Pontevia) et, avec Philippe Lacoue-Labarthe, en français, les récits sur auschwitz du poète italien Giorgio Caproni, Cartes postales d’un voyage en pologne (bordeaux, 2004).
Membre de l’association artistes & associés, il poursuit depuis quelques années une politique de collaboration directe avec les auteurs et participe de ce fait à plusieurs projets d’artistes (avec Koo Jeong-A, Jerôme Combier, Elein Fleiss, M/M, Eryck Rocha, pour ne citer que quelques exemples).