Recherche

Recherche en arts

La recherche est intégrée dans le cursus des étudiants et conjugue la réflexion théorique, la pratique et l’expérimentation.

Elle se construit à partir de programmes pluriannuels conçus avec de nombreux partenaires reconnus en France ou à l’étranger.

ensapc-recherche

Lors de la création de l’ENSAPC en 1975, des chercheurs, qui faisaient déjà partie de l’équipe de préfiguration de l’école, ont rejoint son équipe pédagogique. Très tôt également, l’école a entretenu des relations avec des institutions menant des projets de recherche. Elle a aussi été un lieu de recherche et de productions de savoirs sur les questions de pédagogie, en organisant par exemple plusieurs colloques sur l’enseignement en arts, sur l’apparition dans les écoles de ce qu’on appelait alors « les nouvelles technologies » (vidéo, art électronique, etc.).

En lien avec son histoire, l’ENSAPC s’est pensée comme un lieu d’innovation et de réflexion sur les enjeux et les formes de l’enseignement dans le champ des arts visuels. Le Ministère de la culture s’est à plusieurs reprises appuyée sur la pédagogie pratiqué à l’école pour nourrir ses réformes de l’enseignement, par exemple pour le rapport rédigé par Jacques Imbert Une nouvelle place et un nouveau rayonnement pour les écoles d’art en France.

À partir de 2010, à la suite de l’inscription de l’ENSAPC dans le système LMD (Licence, Master, Doctorat), et en lien avec, d’une part, la constitution d’un regroupement universitaire à l’échelle de Cergy et de Versailles (devenu aujourd’hui Université Paris Seine) et, d’autre part, le projet d’installation à Cergy du Centre national de conservation du patrimoine, l’école a commencé à structurer ses projets de recherche et à développer un ensemble de relations avec ses partenaires.

Plusieurs principes guident aujourd’hui la mise en œuvre de la recherche à l’ENSAPC :

–  la recherche en arts place les artistes et la pratique artistique au cœur du processus méthodologique : la recherche en arts n’est pas une recherche sur l’art, mais une recherche avec, et à l’intérieur de, la pratique artistique ;

–  la recherche en arts est articulée avec le projet artistique des étudiants : elle constitue un espace de réflexion et de production qui nourrit son travail individuel, autant que le travail individuel peut nourrir le processus de recherche ;

–  la recherche en arts se donne pour ambition d’inventer des formes de diffusion et de valorisation spécifiques, appelées par le projet de recherche lui-même ;

–  ces principes se sont notamment déclinés dans l’encadrement des mémoires de recherche au cours du second cycle (la soutenance du mémoire fait partie des épreuves du DNSEP  – Master Art) : le mémoire ne doit obéir à aucune forme a priori, celle-ci fait partie intégrante du processus de recherche ; et c’est ainsi que des mémoires sous forme de films ou dejeux vidéos ont pu être soutenus, tout comme des manuscrits à l’allure plus académique.