Recherche

Recherche en arts

LA RECHERCHE NOURRIT CHAQUE ÉTAPE DU CURSUS DES ÉTUDIANT·E·S ET CONJUGUE L’EXPÉRIMENTATION, LA PRATIQUE ARTISTIQUE ET LA RÉFLEXION THÉORIQUE.

Entre pratique de pensée et pratique artistique, la recherche en art convoque les différentes étapes du processus de création (de la conception à la production, à la diffusion et à la réception) qu’elle structure. Inventant leurs propres dispositifs et choisissant pour cela les médiums et les langages qui leur sont nécessaires au-delà des frontières disciplinaires, les gestes et formes de la recherche en art articulent des récits minoritaires en friction avec les histoires dominantes.

Très tôt, l’ENSAPC a entretenu des relations avec des institutions menant des projets de recherche. Depuis ses débuts, l’école a été un lieu d’expérimentation artistique et de production de savoirs sur les questions de pédagogie, en organisant plusieurs colloques sur l’enseignement en art, sur l’apparition dans les écoles de ce qu’on appelait alors les « nouvelles technologies » (vidéo, art électronique, etc.) et sur la structuration des ARC – ateliers de recherche et de création en école d’art.

La recherche en art est menée en relation avec les projets des enseignant·e·s, des étudiant·e·s, des artistes et chercheur.e.s invité.e.s : elle constitue un espace de réflexion théorique et de production qui nourrit leur travail individuel et collectif. Elle se donne aussi pour ambition d’inventer des formes de diffusion et de valorisation spécifiques, appelées par la nature-même des projets construits à partir de programmes pluriannuels en collaboration avec de nombreux partenaires reconnus en France et à l’étranger. L’ENSAPC ne cesse de s’engager à offrir les conditions nécessaires au déploiement et au renouvellement de cette recherche au sein de son enseignement et de ses diverses activités.

Organisation de la recherche au sein de l’ENSAPC : 

Enracinée dans le partage des savoirs et des dialogues qu’elle engage, la recherche à l’ENSAPC se déploie dès le premier cycle, à travers une pédagogie qui allie réflexion et modes d’agir et invite les étudiant·e·s à développer leur projet dans un aller-retour entre pensée et pratique : créer divers dispositifs qui permettent la sédimentation d’idées et d’expérimentation où se déploie un ensemble de propositions hétérogènes que les pratiques artistiques mettent en jeu à travers des gestes et des récits. L’initiation à la recherche en art et ses méthodologies est activée au sein des cours, des ARC (ateliers de recherche et de création), des studios, des séminaires et des lignes de recherche.

En deuxième cycle (4e et 5e année), les étudiant·e·s participent à des lignes de recherche, qui les engagent dans des champs d’investigation autour de problématiques exigeantes en cohérence avec des dynamiques de partenariats pédagogiques et scientifiques. Ces enjeux théoriques et pluridisciplinaires nourrissent d’une part les mémoires de fin d’études des étudiant·e·s et d’autres part leurs productions artistiques, ainsi que divers projets qui font l’objet de restitution sous des formes plurielles (colloques, séminaires, éditions, expositions, festivals, etc.) et qui permettent de partager les expériences et les réflexions issues de ces recherches; en dialogue avec l’actualité de la création contemporaine et les changements de paradigmes culturels.

L’ENSAPC porte par ailleurs divers projets de post-masters. Organisés sur plusieurs années par des enseignant·e·s aux côtés de partenaires internationaux, ces programmes non-diplômants de 3e cycle mettent en jeu différents axes de recherche. Depuis 2016, l’ENSAPC co-organise avec l’Ecole supérieure des beaux-arts TALM Angers, le post-master « Art By Translation » dédié à la question de la traduction dans les arts.

A partir de la rentrée 2020, est proposé un master 2 inter-institutionnel et international (une seule année), avec une mention « Art », créé par CY Cergy Paris Université Graduate School Humanités, Création et Patrimoine dont l’ENSAPC est un des partenaires cofondateurs avec l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles, l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles et l’Institut national du patrimoine. Ce nouveau master place au centre de son projet divers méthodologies de recherche et peut constituer une année préalable au doctorat par le projet (sans être un prérequis pour y candidater). Il s’adresse à des étudiant·e·s français·e·s et étranger·e·s.

Enfin, l’ENSAPC offre depuis 2018 un parcours de doctorat par le projet (practice-led research), dans le contexte de la Graduate School Humanités, Creation et Patrimoine. Fortement internationalisé et ouvert aux artistes, architectes, paysagistes, restaurateur·rice·s, conservateur·rice·s et écrivain·e·s, entre autres, il encadre aujourd’hui 24 doctorant·e·s dont 4 directement rattaché·e·s à l’ENSAPC à travers sa mention « Art ».

Le Laboratoire de Recherche en Arts (LaRA) de l’ENSAPC est une structure interne réunissant les enseignant·e·s-chercheur·euse·s titulaires de l’école, des chercheur·euse·s invité.e.s et des doctorant·e·s. Rassemblant de nombreux et riches projets de recherche menés à l’ENSAPC, le LaRA constitue un espace de réflexion épistémologique articulant théorie et pratique de la recherche artistique. Reconnu comme unité de recherche du Ministère de la Culture (autorité de tutelle de l’ENSAPC), ce laboratoire est à ce titre soutenu par la Direction générale de la création artistique et lié à la CY Cergy Paris Université Graduate School Humanités, Création et Patrimoine.