Ygrec

ÉVÉNEMENTS

ARTS ET HUMANITÉS #3

L’ENSAPC est partenaire de la 3e édition du temps fort « Arts et Humanités » organisé par Points Communs – Nouvelle Scène Nationale de Cergy-Pontoise du 11 mars au 1er avril 2021. Événement phare de la programmation, Arts & Humanités invite chaque année des artistes internationaux à présenter des œuvres incitant publics et habitants à croiser leurs regards et à éprouver la réalité du monde.

Suite à un appel à candidatures, Dylan Altamiranda, Lise Bolikowski, Maximilien Curtis, Wonwoo Kim, Manon Laurent et Rudy Levasseur, étudiant·e·s de l’ENSAPC ont été sélectionné·e·s pour prendre part à la programmation. Accompagné·e·s par le chorégraphe et danseur brésilien Volmir Cordeiro, il·elle·s présenteront des performances et des installations à découvrir dès la réouverture au public.

 

Dylan Altamiranda, Accumulation, installation
« La montagne des pépites d’or en vinyl. » – Volmir Cordeiro

Inspiré par « Premier voyage autour du globe » écrit par le navigateur Antonio Pigafetta et l’anecdote d’un équipage émerveillé par « des pépites d’or aussi grosses que des noix » aux Philippines, Dylan Altamiranda transforme le théâtre en nouvel Eldorado. En reproduisant à l’infini un même patron d’une noix dorée, il interroge une société obsédée par l’accumulation de richesses et le besoin de toujours posséder plus.


Lise Bolikowski, Combien de jours dans le futur, performance et conférence

« L’invention d’autres futurs sous la forme de calendriers engagés par l’orientation des rêves » – Volmir Cordeiro

Dans le Théâtre 95 plusieurs jours durant, Lise Bolikowski tracera des calendriers – 2021, 2022, 2023, plusieurs siècles peut-être ? – offrant, à travers les cases, des espaces temporels sur lesquels les visiteurs pourront inscrire leurs rêves pour les jours futurs. Une écriture collective pour rêver l’avenir ensemble!


Maximilien Curtis, Projection et reproduction, toiles et sérigraphies

« L’embrassade à l’ombre des corps qui se nouent sans s’identifier. » – Volmir Cordeiro

Silhouettes vertes, s’enlaçant, s’embrassant, se parcourant… Maximilien Curtis ose jouer avec l’érotisme pour questionner les corps humains dans toute leur diversité – couleur, taille, corpulence – et les liens qui se nouent entre eux. Avec ses toiles, il ouvre des espaces vierges dans lesquels déployer notre imaginaire, des silhouettes dont la couleur franche rappelle le fond vert au cinéma, nécessaire pour y projeter tout type d’images.


Manon Laurent, Pattern of Touch, sculpture

« Le mélange inquiétant entre la science, l’organique, la dureté, la souplesse, le néolibéralisme et l’avenir de la terre. » – Volmir Cordeiro

Une main métallique, articulée, de plus d’un mètre de diamètre enserre une sphère en silicone gonflée. Avec Pattern of touch, Manon Laurent provoque la rencontre entre organique et inorganique et interroge la manière dont les systèmes mécaniques et industriels façonnent le vivant. Un outil scientifique explorant une particule ? Une machine de science-fiction faisant pression sur le globe terrestre ?


Rudy Levassor, Débandade, sculpture

« La critique féroce au « capitalisme bandant » du patriarcat létal et frigide. » – Volmir Cordeiro

Des fusils mous, roses, en silicones aux aguets dans le théâtre… Avec ses drôles de sculptures décalées, Rudy Levassor interroge le statut de l’artiste héroïque, sauveur du monde par ses œuvres et sa pensée, mais aussi plus largement le rapport à la domination masculine et à la violence. Avec humour et malice, il désarme et rend impuissant le symbole phallique du fusil et marque l’espoir d’un changement de pensée dans notre société !


Wonwoo Kim, Space, performance vidéo

« La vitesse abusée des magnifiques photos révélant de l’intime, de l’inconnu, des lieux-marges. » – Volmir Cordeiro

Avec Space, Wonwoo Kim projette 10 ans de photos en 10 sec invitant les visiteurs à stopper le flux ultra-rapide du temps défilant par une simple pression sur la barre espace d’un clavier. Une œuvre qui interroge le temps qui passe et nous dépasse, et la nécessité de parfois faire pause pour savourer l’intensité d’un instant figé hors du flux du temps.

 

Cliquez sur le diaporama pour découvrir en image les projets de chaque étudiant·e